top of page

Nincemon Fallé est le lauréat du Prix Voix d’Afriques 2024


La quatrième édition du Prix littéraire Voix d’Afriques a été remportée par l’Ivoirien Nincemon Fallé, pour son roman intitulé Ces Soleils ardents. Le jury a été séduit par son « style unique et le portrait si réussi des étudiants d’Abidjan ».





Nincemon Fallé est officiellement né le 30 décembre 2001 à Bondoukou, à l’est de la Côte d’Ivoire. Son nom complet est Fallé Nincemon Anselme Junior Michel, il réside à Yopougnon, un quartier populaire de la ville d’Abidjan. Le jeune lauréat a fait des études de Lettres modernes à l’Université Félix-Houphouët-Boigny et a parallèlement obtenu un BTS en communication visuelle qui lui permet de travailler comme Graphic designer. Nincemon Fallé est passionné de bandes dessinées et de littérature en général. C’est à son adolescence qu’il commence véritablement à écrire, et opte pour l’écriture romanesque qui lui permet de peindre le monde avec beaucoup de liberté. 


Nincemon Fallé commence à écrire Ces Soleils ardents alors qu’il est stagiaire dans une imprimerie, au moment où la première édition du prix est lancée. Il y a donc environ trois ans. Pour la petite anecdote, il ne trouvait pas son manuscrit assez bon et a failli ne pas le proposer pour lors de cette édition. C’est à une dizaine de minutes avant la clôture du concours qu’il a finalement décidé de l’envoyer et aujourd’hui il en est l’heureux lauréat parmi des centaines d’autres candidatures retenues au départ.


Ce roman raconte l’histoire d’Iro, un jeune ivoirien qui quitte son village pour poursuivre ses études dans la ville d’Abidjan. Il est confronté à la vie d’étudiant, qui l’oblige à multiplier de petits boulots pour survivre. Malgré cela, il semble tenir le coup avec ses amis Thierry, Yeo et Malick. Mais tout bascule lorsque son géniteur décède et Iro se trouve dans la contrainte de rentrer dans son village natal afin d’assumer certaines responsabilités qui lui incombent. C’est alors là que le jeune homme réalise qu’il ignore presque tout de son père et doit faire face à certaines réalités bouleversantes. « “Ces Soleils ardents” vient questionner l’héritage des pères, l’ambition des fils, les lignes de tension, de trahison et d’amour qui traversent les générations et relient les hommes », déclarait le jury.


« Initié par les éditions JC Lattès, RFI et la Cité internationale des arts, “Voix d’Afriques” est un prix littéraire destiné à faire émerger les jeunes auteures et auteurs de langue française du continent africain. Un prix pour soutenir et mettre en lumière les nouvelles voix littéraires africaines, des romans reflétant la situation d’un pays, une actualité politique, économique ou sociale ou des textes plus intimistes ». Pour cette quatrième édition, le jury était présidé par Mohamed Mbougar Sarr, Prix Goncourt 2021 et constitué de quelques noms comme Beata Umubyeyi Mairesse, Anne-Sophie Stefanini, Bios Diallo, Bénédicte Alliot. Nincemon Falla était en lice avec Leila Marquès (L’Enfant de la forêt), Steve Aganze (Le Discours de l’inconscience) et Alpha Seck (Mosaïques éparses).  


Nincemon Fallé a droit à une résidence de deux mois à la Cité internationale des Arts à Paris, et passera également un mois à la Villa Valmont, en France. Il recevra son prix le 20 mars 2024, en marge de la Semaine des cultures africaines et de la Journée internationale de la langue française, à l’Institut français du Cameroun de Yaoundé. Son roman sera publié le même jour aux Éditions JC Lattès.


Boris Noah   

コメント


bottom of page